La raison/ Principes métaphysiques III

La raison/ Principes métaphysiques III


3- Principe de finalité. La succession nécessaire ne donne pas une satisfaction suffisante au besoin d’unité de l’esprit. Les phénomènes doivent nous apparaître comme réalisant par leur enchaînement un idéal (ou fin) conçu par une pensée. La succession des effets et des causes n’est vraiment intelligible que si le rapport de moyen et de fin est substitué au rapport d’antécédent et de conséquence. Comment faut-il d’ailleurs comprendre la finalité ? C’est là un problème qui dépasse la psychologie et même la logique. La finalité est-elle extérieure aux éléments dans lesquels nous l’apercevons ou bien n’est-elle qu’une condition subjective de l’exercice de notre pensée ? En tout cas, nous tendons à regarder la succession des faits comme devant être complétée par la notion de finalité. Le principe de finalité pouvant être énoncé ainsi : rien ne se produit au hasard ou tous les phénomènes se produisent en vue d’une fin.

 

—Alexei



 Soutenir