La raison/ Ses principes

La raison/ Ses principes


La division des principes de la raison peut être établie d’après les objets auxquels ces principes s’appliquent. Leibniz distinguait les principes logiques et les principes métaphysiques. Les principes logiques sont donnés en dehors de l’expérience et ils doivent même être conçus en dehors de toute application réelle : ils sont les conditions a priori auxquels la pensée doit se conformer. Pour comprendre la nature de ce premier ordre de principes, il faut examiner les opérations intellectuelles dans le raisonnement mathématique. Dans cette forme de l’activité intellectuelle, la raison doit seulement demeurer d’accord avec elle-même. Les objets auxquels elle s’applique ne sont pas différent de sa propre nature. Les principes métaphysiques sont, selon Leibniz, supérieurs à l’expérience, puisque sans eux l’expérience serait inintelligible, incompréhensible; mais ils s’y appliquent, la pénètrent pour ainsi dire. Tandis que les principes logiques sont les lois a priori de la connaissance rationnelle, les principes métaphysiques sont les lois nécessaires de la connaissance du réel. En conservant cette distinction, la pensée donne, avec les principes logiques, des lois aux produits de sa propre activité. Elle en donne, avec les principes métaphysiques, aux objets qui lui apparaissent et qui sont indépendants d’elle, du moins quant à leur réalité, leur existence.

 

—Alexei



 Soutenir